Bilan – Printemps 2016

Nous y voilà. Comme chaque saison, les animes saisonniers se terminent les uns après les autres. Et franchement je sais plus comment introduire ces articles bilan qui de toute façon ont tous la même fonction affiché dès leur titre : faire le bilan sur cette saison passée. Et cette fois-ci, c’est pour revenir sur le printemps 2016 que l’on se retrouve.

Déjà, c’est la meilleure saison que j’ai eu à voir depuis que je fais les reviews d’animes de saison. Tout simplement parce que la qualité moyenne était très homogène. Pas nécessairement très élevée, mais particulièrement bien répartie. Ce n’est pas un hasard si j’ai suivi 20 séries cette saison. Et tenir le rythme fut franchement assez sportif pour moi. Tout de même, ce fut très agréable d’avoir une saison aussi dense et variée. Et il y aura donc logiquement énormément à dire !

Ah et pas de Re:Zero chez moi. Étant encore en cours, je lui réserve une place dans l’article preview qui arrivera prochainement. Voilà.Lire la suite »

Publicités

Comment se dessine l’avenir du shônen ?

À la base, j’étais parti pour faire une revue de cinq shônen débutés ces dernières années et qui constitue l’avenir de ce secteur. Mais à la simple liste de cinq titres j’ai finalement préféré cette version plus rédigée et moins centrée sur les titres en question. Ce qui donne l’article que vous allez lire, qui se concentre davantage sur le futur du shônen au travers différentes thématiques que sur les titres en eux-mêmes.

Le paysage du shônen est actuellement en plein chamboulement. Alors que de nombreux titres ont pris fin ces dernières années, à commencer par Fullmetal Alchemist en 2010 puis Soul Eater et Naruto en 2013 et 2014, d’autres tendent eux aussi à se terminer plus ou moins prochainement (Bleach, One Piece…). Entretemps, d’autres séries désormais connues de tous ont débuté (L’Attaque des Titans, Akame Ga Kill!). Et une nouvelle vague de nouveautés est en train de surfer sur la France, la plupart ayant débuté il y a moins de deux ans au Japon.

Ces séries représentent, qu’on le veuille ou non, l’avenir du shônen. Cet avenir se construit de différentes manières selon les titres, les auteurs et les générations.Lire la suite »

Mi-saison – Printemps 2016

Comme à chaque mi-saison, il est temps de faire le point sur les séries en cours. Et potentiellement rectifier ou préciser mes premières impressions. Et mine de rien, c’est une saison assez chargée que nous avons là. Et ce n’est pas moins de 20 séries que je continuerai à suivre jusqu’à la fin de la saison. Mais cela veut également dire que 17 autres ont été laissées de coté depuis l’article. Pour la grande majorité d’entre elles, c’est tout simplement parce qu’elles ne m’intéressent pas. Pour d’autres, c’est un peu plus complexe. Mais la densité est telle cette saison que chacun devrait y trouver quelques séries à son gout !Lire la suite »

Point Otaku #26 – Et si ?

Et si ? Avec des si, on mettrait Paris en bouteille. À trop conditionner, on est amené à se perdre dans le fantasme ou dans le regret. Dans la vie, les pensées comme « si j’avais fait ça… » ne servent à rien. Nous ne vivons qu’une fois et il faut alors profiter un maximum du temps à notre disposition pour ne rien regretter. Ou en tout cas le moins possible. Il en va de même avec les pensées trop rêveuses qui nous mèneraient à croire à l’impossible. Que ce soit par désespoir (« Si le prof n’est pas là, je peux m’en sortir pour ce devoir… ») ou au contraire par un espoir trop grand (« Si nous nous travaillons avec acharnement, je suis sûr qu’on peut transformer cette aiguille en fusée nucléaire ! »), ces pensées sont autant de parasites qu’il faut savoir maitriser. Cela nécessite de rester lucide quant à ses propres capacités. Sinon, on tombera facilement dans la rêverie de fantasmes passés comme futurs sans que cela ne change quoi que ce soit.

Mais ces belles paroles on s’en fout en fait. Parce qu’aujourd’hui on va parler d’animes qui auraient été « mieux » réalisés par un autre studio. Abandonnons-nous donc quelques instants à nos fantasmes !Lire la suite »

Point Otaku #25 -Ces originaux

Il arrive fréquemment qu’un anime serve en réalité à vendre un autre produit (manga, jeux…). Cet hiver, Dimension W ou Grimgar n’existent que dans ce but, qu’importe leur qualité. Leur formule est simple et particulièrement efficace. En 12 ou 13 épisodes, ce genre de série avance suffisamment pour faire découvrir son univers au spectateur ainsi que le gros de l’intrigue. Et inversement, elle laissera le spectateur sur sa faim, poussant ce dernier à vouloir acheter le manga/light novel/visual novel d’origine1. Malgré tout, certaines adaptations ne se contentent pas de cette formule. Toujours cet hiver, le studio Shuka termine d’adapter l’excellent Durarara en anime. Une adaptation qui racontera donc l’intégralité du light novel d’origine, pour notre plus grande joie.

Et de ce qu’il reste chaque saison, ce sont donc les animes « originaux ». Ils n’adaptent rien, sont créés à 100% en tant qu’anime et sont le coeur d’oeuvre des plus grands (Shinichiro Watanabe, Hiroyuki Imaishi, Makoto Shinkai et j’en passe). Ainsi libre de toute dimension publicitaire, elles connaissent moins de contraintes et évitent d’avoir à saboter leur narration ou d’autres éléments pour convenir à un rôle publicitaire. Ainsi, la créativité d’un réalisateur ou d’un studio peut s’exprimer bien plus aisément. Attention, cela ne signifie pas que tous les animes originaux sont des bijoux de créativité, juste que c’est parmi eux que peuvent se cacher les plus belles perles de la japanim.Lire la suite »

Mi-saison – Hiver 2016

Nous voilà désormais à la moitié de la saison d’hiver. Il est donc temps de repasser un coup d’oeil sur ce qui est à voir (ou non). Surtout que cette saison, nombre d’animes ont le mérite d’être sympathiques à voir. Pour s’en rendre compte, il suffit de voir combien de séries j’ai décidé de suivre cette saison : 181. Alors qu’en automne je n’en suivais « que » 10, voilà que j’en suis quasiment le double. Ainsi, sur les 29 premiers épisodes vus dans la preview de l’hiver 2016, seules 11 séries ont sauté. Et encore, des choix relativement douloureux ont du être fait !

Les malchanceux

Je pensais les continuer mais pas de bol, je n’aurais pas dépassé le premier épisode.

Luck & Logic : Alors oui, c’est complètement un harem magique bizarre. Mais malgré une 3D douteuse, le visuel coloré et les personnages semblaient promettre quelque chose de distrayant.Lire la suite »

Point Otaku #24 – Ils le méritent

En fin d’année sortaient les Gaek’Oscars, un incroyable et formidable article dont les résultats sont attendus dans le monde entier et sponsorisé par les plus grands acteurs du marché de la japanim. Presque. Ce fut alors l’occasion de revenir sur l’année 2015 et de récompenser les séries qui – selon moi – étaient les meilleures où avaient du mérite dans diverses catégories. Ce genre d’article impose alors des choix difficiles, m’obligeant à désigner arbitrairement un seul et unique gagnant. C’est une tâche âpre et complexe, amenant toujours à des décisions douloureuses. Cela donne également lieu à des injustices, certaines séries étant de nombreuses fois nominées ou fortement méritantes mais – faute de chances – sont effacées par meilleures qu’elles.

C’est pour réparer ces profonds drames que ce Point Otaku existe. Dans cette 24ème édition, il sera donc question de ces animes de l’ombre, oubliées le temps des Gaek’Oscars. Ils ont été à maintes reprises nominés mais n’ont reçu aucune récompense ou ont simplement été éclipsés. Ce seront donc ces malheureux qui seront à l’honneur ici. Pour saluer les performances et qualité de ces oeuvres qui le méritent !Lire la suite »

Gaek’Oscars 2015

Et les revoilà pour une troisième fois. Les Gaek’Oscars reviennent pour clôturer cette année 2015. Et cette année, pour profiter de mon arrivée dans le Anime de Saison-game, la formule change radicalement. Fini donc les top 3 foireux des smartphones de l’année et place à de véritables catégories centrées sur la japanimation. Ce sera donc au travers dix catégories que nous aurons l’occasion de voir quels animes ont fait l’année 2015. Opening, personnages et animation, autant de critères qui seront revus. Et à chaque fois, trois désignations. Un flop pour les retentissants échecs, un prix d’honneur pour récompenser ces séries qui méritent leur instant de gloire (à voir un peu comme un coup de coeur personnel) et le grand gagnant, faisant parti de six nominés. Notez d’ailleurs que, malheureusement, n’ayant pu voir tous les animes sortis cette année, certains seront absents. Pour retrouver la liste de mes animes vus en 2015, c’est donc à voir ici.
Faisons à présent place à l’ultime article de 2015 sur Hey World, What Happens ?. Que les Gaek’Oscars 2015 commencent !Lire la suite »

[Point Saisonnier] Bilan – Automne 2015

Dernière saison de 2015, l’automne a ainsi la lourde tâche de conclure l’année. Et cela semblait mal parti, entre les harems scolaires magiques clichés et autre outil marketing. Mais la mi-saison redonnait espoir. Et c’est maintenant l’heure du bilan.
Il est désormais évident que la saison d’automne sera loin d’être en reste de celle de printemps ou d’été. Si les poids (très) lourds y étaient plus nombreux (Food Wars, Charlotte1 ou Durarara x2), cet automne aura connu simultanément One Punch Man, Owarimonogatari et Osomatsu-san. Et ça, c’est énorme.Lire la suite »

Point Otaku #20 – Cet anime percera les cieux !

Il est coutume ici de consacrer un Point Otaku entier à une oeuvre quand une dizaine est atteinte. Ce fut le cas avec le Point Otaku #10 et ça le sera encore pour cette vingtième édition. Evidemment, l’occasion étant spéciale il faut choisir une oeuvre à l’hauteur de l’évènement. Quelque chose qui ne peut laisser indifférent quiconque y sera confronté. Un anime tellement puissant qu’il reste toujours une oeuvre culte, continuant de faire frémir anciens et nouveaux fans.
Cet anime formidable répond au nom de Tengen Toppa Gurren Lagann. Et huit ans après, il n’a pas pris une ride. Il a tout pour lui, un réalisateur de talent, un excellent style, une soundtrack aux petits oignons, une histoire mythique et des personnages extraordinaires. Il est clairement l’une des meilleurs réalisations de tous les temps, autant en terme d’esthétique que de pur divertissement.
Si vous ne connaissez pas la série, vous voilà désormais prévenus : c’est d’un chef d’oeuvre intergalactique dont on va parler. Mais comme il est inutile de glorifier une oeuvre sans fondements, préparez-vous à voir ce qui fait – en partie – de Tengen Toppa Gurren Lagann un anime aussi incroyable !Lire la suite »