Gaekothèque #3 – Hors-d’oeuvre (2/3)

On se retrouve pour la suite de cette troisième Gaekothèque. Après avoir parlé des animes de saisons dans la première partie, je vais à présent revenir sur celles hors-saisons que j’ai vues. Je reviendrai également sur les films et quelques oav vus ces six derniers mois.

Parce qu’il existe des animes hors-saison

J’ai toujours autant de mal à me consacrer aux séries hors saison tant le rythme saisonnier me prend du temps. Au point d’ailleurs que j’envisage franchement d’arrêter purement et simplement les séries de saison, à l’exception d’une ou deux séries. Bref c’est en réflexion, mais j’ai quand même pu mater quelques trucs pas mal du tout, à commencer par Denki-gai no Honya-san (Shin-Ei Animation, Crunchyroll).Lire la suite »

Publicités

Urara Meirochou – Divines amies

Des séries de cet hiver, laquelle avez-vous préféré ? Si je me base sur MyAnimeList, c’est la saison 2 de Konosuba qui aura suscité le plus l’intérêt. À raison, puisque la série fut aussi hilarante que l’an passé. On va ignorer Masamune-kun’s Revenge que je n’ai toujours pas fini, déjà parce que j’ai lu le manga et surtout parce qu’il est réalisé par le Silver Link baveux. Celui qui te fait des visages brouillons avec un trait gras. Bref pas celui qu’on a pu aimer sur Tanaka-kun wa Itsumo Kedaruge. Evidemment on a aussi Miss Kobayashi’s Dragon Maid, l’excellente comédie de KyoAni qui, encore une fois, a parfaitement su se réapproprier une oeuvre. Après il y a également Little Witch Academia, dont le final ne va plus tarder, qui est du bon gros Trigger comme on l’aime. Enfin, n’oublions pas la saison 2 de Shouwa Genroku Rakugo Shinjuu (que je n’ai pas encore vu, honte à moi), ainsi que Freaky Girls, Gabriel DropOut, Acca:13 et Minakama (le tranche de vie cycliste avec de jolies filles que personne n’a vu).
Tout un tas de séries super cools, avec quelques coups de coeur perso qui resteront un moment. Et pourtant mon vrai gros coup de coeur de l’hiver n’est pas dans ceux que j’ai listé. Et pour cause, il est passé complètement sous le radar pour certaines raisons.Lire la suite »

Waifu x Best Girl

C’est l’heure pour le blog de faire sa rentrée et de reprendre un rythme plus ou moins normal après un mois d’aout quasi vide (mais j’avais fait un article expliquant pourquoi). Et histoire de reprendre en douceur, voici un article tout bête sur mes waifus. Article donc directement inspiré de celui de Sangigi, lui-même inspiré de celui d’Axel Terizaki, lui-même inspiré de celui d’Amo. Donc c’est pas très original mais j’aime bien l’idée de partager un tas de waifus. Le tout avec de la passion, de l’amour, pas mal de mauvais gout et (un peu) de bon gout.

Mais avant toute chose : c’est quoi donc une waifu ?

Normalement, le terme de waifu renvoie à un personnage que l’on désirerait comme épouse parce qu’il correspond fortement à nos préférences caractérielles et/ou physique. Également, il est de tradition que l’on est chacun une seule et unique waifu. Sinon c’est pas drôle.

Mais comme peut le suggérer les trois articles cités plus haut, cette dernière règle n’est pas vraiment trop respectée. Et la définition de waifu ne correspond pas exactement à ce que je viens de décrire. Ici, on va être bien plus dans l’idée de best girl que celui de waifu.

Bref, préparez-vous à la (longue) liste de mes personnages féminins préférés / waifus / best girl. Également, ma seule restriction sera d’en citer qu’une seule par série. Le tout rangé par ordre alphabétique de séries.

ayuko_ueharaAiura – Ayuko Uehara

Pas grand chose à dire sur elle, juste que du trio principal c’était de loin ma préférée. Mais la scène du premier épisode (celle-ci) où elle mange un taiyaki épicé y est sans doute pour beaucoup.

Lire la suite »

Point Otaku #24 – Ils le méritent

En fin d’année sortaient les Gaek’Oscars, un incroyable et formidable article dont les résultats sont attendus dans le monde entier et sponsorisé par les plus grands acteurs du marché de la japanim. Presque. Ce fut alors l’occasion de revenir sur l’année 2015 et de récompenser les séries qui – selon moi – étaient les meilleures où avaient du mérite dans diverses catégories. Ce genre d’article impose alors des choix difficiles, m’obligeant à désigner arbitrairement un seul et unique gagnant. C’est une tâche âpre et complexe, amenant toujours à des décisions douloureuses. Cela donne également lieu à des injustices, certaines séries étant de nombreuses fois nominées ou fortement méritantes mais – faute de chances – sont effacées par meilleures qu’elles.

C’est pour réparer ces profonds drames que ce Point Otaku existe. Dans cette 24ème édition, il sera donc question de ces animes de l’ombre, oubliées le temps des Gaek’Oscars. Ils ont été à maintes reprises nominés mais n’ont reçu aucune récompense ou ont simplement été éclipsés. Ce seront donc ces malheureux qui seront à l’honneur ici. Pour saluer les performances et qualité de ces oeuvres qui le méritent !Lire la suite »