Critique – Panty & Stocking with Garterbelt : Anarchy cartoonesque with Imaishi

J’aime bien Hiroyuki Imaishi. C’est un gars atypique, il a prouvé au monde entier son génie dans Gurren Lagann (et aussi un peu dans Evangelion puisqu’il a bossé sur l’animation de ce dernier) avec une série et les deux films qui en ont découlé. Et ensuite il s’est barré de Gainax pour fonder son propre studio et faire (presque) ce qu’il veut.
C’est comme ça qu’est né le studio Trigger en Aout 2011. Assez récemment, ce studio et notre brave ont fait Kill La Kill, anime ô combien de qualité dans son animation et sa soundtrack (je dirais bien scénario mais on va me taper) et aussi ô combien polémique. Et Kill La Kill est justement le témoin le plus flagrant de la vision d’Imaishi. Quand il fait un anime, il a une vision claire et précise de ce qu’il veut faire et transmettre avec lui. Cela s’est vu au travers de Gurren Lagann mais également dans Kill La Kill. C’est d’ailleurs pourquoi ce dernier fait tant polémique.
Mais avant de partir de Gainax, Imaishi avait réalisé un anime qui n’est pas très connu. Son nom était Panty & Stocking with Garterbelt et il a fait un flop commercial retentissant au Japon. Et c’est de cet anime dont nous allons traiter aujourd’hui !

Aparté du bonsoir : ceci n’est pas une critique aussi constructive et travaillée que d’habitude. Je reste quand même un minimum objectif et critique dans mon post, juste je rédige actuellement ce post sans aucun plan et préparation contrairement à mon habitude. Donc veuillez excuser les possibles erreurs/écarts/oublis qui pourraient être présent dans cette critique. Ce post ayant pour seul et unique but de parler convenablement de Panty & Stocking with Garterbelt qui mérite – selon moi – plus qu’une simple apparition dans un Point Otaku. Et en bonus cette critique comprend des gifs cachés !

  • L’animation est stylisée comme jamais, manière dessin animé Américain et c’est voulu. Et c’est BIEN.
  • La soundtrack est utilisée très intelligemment et en plus la quasi totalité des thèmes sont vraiment très bons.
  • L’histoire possède un fil rouge minime mais suffisant. La comédie et le What The Fuck sont omniprésents. Et les mini-histoires sont soit des délires à mourir de rire soit des délires avec une petite touche intelligente et profonde. Bref, c’est réfléchi.
  • Les personnages sont géniaux. Tout simplement.
  • Cet anime terriblement cool est un des anime les plus atypiques que j’ai pu voir.

Synopsis : Panty et Stocking, sous la conduite du pasteur afro Garterbelt, sont deux anges chargées de combattre les fantômes nés de l’obscurité régnant dans les cœurs des habitants de Daten City. Munis de super-pouvoirs et aidées de leur automobile See Through, on ne saurait dire si leur prérogative relève du paradis ou de l’enfer…

(Source : Animéka )

Panty & Stocking with Garterbelt est par définition un anime original. Il est simple de reconnaitre dans le dessin de cet anime le style général des dessins animés comiques produits aux États-Unis. Et ce n’est évidemment pas une coïncidence toute bête. Imaishi a délibérément voulu prendre ce style américain afin de rendre une sorte d’hommage à ces mêmes dessins animés. Cela peut rebuter au début mais rapidement le style s’impose de lui-même. Honnêtement, le style ne nous perd pas et l’on retrouve certains aspects de l’animation japonaise. À savoir…les poitrines et les culottes (et les pieuvres géantes ). C’est triste mais un anime japonais peut s’identifier au travers de ça. Bon, la transformation de Panty et Stocking en ange (que je trouve génial et surtout accompagnée d’un thème réalisé aux petits oignons fris qui sont bien revenus dans de la bonne huile de Provence) est d’une animation purement japonaise tout en étant un petit clin d’œil aux transformations de magical girl…avant de se transformer en partie de pole dance. Plus largement, Panty & Stocking with Garterbelt possède un style entre unique et commun. Dans l’animation japonaise il est clairement un ovni mais chez des américains il pourrait passer inaperçu. Cependant il sait être intelligent, quitte à mêler animation américaine et japonaise avec une intelligence rare. Mais je reviendrai plus tard sur les fruits de cette originalité rare…

Parce que Panty & Stocking with Garterbelt a d’autres grandes qualités outre son style d’animation bien à lui (ou aux américains). Sa soundtrack notamment est intelligente. Musicalement déjà, c’est une musique de qualité majoritairement électro et produite par Taku Takahashi et essentiellement réalisée par Teddyloid1, musicien qui a récemment composé un ô combien magnifique triple thème pour Me!Me!Me!. Musicalement donc, la soundtrack de Panty & Stocking with Garterbelt n’a pas été confiée à n’importe qui par Imaishi. Clairement, un style particulier a été recherché pour coller à cet anime cartoon. En résulte ainsi une soundtrack fournie dont quelques thèmes savent ressortir, comme Fly Away (le thème de la fameuse transformation), Theme for Scanty & Knee Socks ou encore CHOCOLAT. Ces musiques sont appréciables, surtout si l’on est évidemment amateur du genre. Mais en soit, cela ne se détache pas qualitativement parlant par rapport à d’autres anime.
C’est au niveau de son utilisation que la soundtrack de Panty & Stocking with Garterbelt démontre son intelligence et toute sa force. Chaque usage se fait à un instant précis et convenu, permettant à la musique d’appuyer la scène et surtout le style du cartoon. Le thème d’entrée des soeurs Scanty et Knee Socks se fait entendre dès qu’elles se dévoilent à l’écran face aux deux anges (Panty et Stocking). Le thème Chocolat permet d’appuyer le coté émouvant de certaines scènes. Et le thème Fly Away est extrêmement significatif à la transformation des anges, ce qui participe d’ailleurs à la réussite de cette scène. Après ? Un opening de qualité même si son thème est un peu court (du coup). Et un joli petit ending.
Oui, c’est tout. La soundtrack réalise au final “juste” son boulot. Elle ne le sublime pas vraiment mais elle ne fait pas mal son boulot. Il faut lui reconnaitre une certaine qualité musicalement et surtout une intelligence appréciable dans son usage mais ça ne va pas plus loin il faut le souligner. Elle réalise très bien son boulot. “C’est tout”.



Venons enfin au point d’orgue de cette critique, à son apogée, à son sublime : le scénario et les personnages de Panty & Stocking with Garterbelt.
Le premier épisode commence par une histoire de caca. Littéralement. Et ainsi les bases sont directement posées. Panty & Stocking with Garterbelt est un anime où l’on raconte n’importe quoi sans aucun complexe dans les propos. Si tu veux quelque chose de propre, passe ton chemin ! Mais tu passeras à côté d’un anime burlesque mais intelligent, voire même émouvant…

Et oui, Panty & Stocking with Garterbelt sait se montrer réfléchi dans sa comédie barrée. Mais parlons en premier lieu de son aspect comique. L’anime se veut avant tout être un cartoon semblable aux nombreux cartoons comiques américains. N’étant pas un amateur du genre, je ne peux pas réellement juger de la qualité de cette “adaptation” mais les quelques souvenirs de mon enfance persistante2 me signalent que oui, c’est fidèle. Également, et comme dit plus haut, son mélange au style d’animation japonaise est un pur régal visuel sous tous ses aspects. Cet anime résulte d’un choc culturel complet et subtil, où notions et codes américains et japonais se mélangent à souhait pour ne former qu’une seule entité pleine. Oui, pleine, car jamais on a la sensation que Panty & Stocking with Garterbelt est un anime japonais racontant des histoires de cartoons américains. C’est réellement une entité nouvelle qui est créée. Et un tel tour de force se doit d’être salué.
Mais en plus, car oui il y un “mais en plus”, l’anime ne s’arrête pas là.

Être un anime terriblement original et au mélange de culture inédit ne suffisait pas visiblement pas pour Imaishi. Le bougre s’est fendu d’y ajouter un scénario au comique de qualité mais ponctué de quelques épisodes émouvants et à un arrière-ton plus habituel qu’à l’habitude (on reste dans de la comédie mais on sent que des propos sérieux sont tenus). Prenons par exemple (qui sont sans doute les seuls avec le final de la série) les secondes moitiés des épisodes 5 et 9 (Vomiting Point et Ghost: The Phantom of Daten City). L’un utilise majoritairement un style d’animation radicalement opposé aux revendications cartoon de l’anime et arbore une narration plus classique aux anime japonais. Cet épisode, le cinquième donc à un instant où nous sommes bien imprégnés du style de Panty & Stocking with Garterbelt, sonne un peu comme un rappel. Comme si l’anime voulait nous rappeler que même s’il fait n’importe quoi et ce de manière différente, il n’est pas pour autant bête et insipide et saurait être un anime “classique et intelligent” s’il le souhaitait. Ou peut-être bien est-ce un parallèle entre les anime venant divertir notre monde. Ou juste le fait que le chef de l’animation de cet épisode est le même qui s’est chargé d’un épisode dramatique de Gurren Lagann et qu’il s’est fait tristement connaitre pour cela. M’enfin ma première interprétation me plait. Concernant l’épisode 9, celui-ci se démarque déjà par une histoire différente des autres épisodes, à savoir où Panty et Stocking n’auront pas comme simple tache de tuer un fantôme. Nous avons là un épisode réfléchit avec des propos intéressants méritant réflexion. Tout en restant toujours dans le cadre cartoon et comique.
Et c’est là la force de Panty & Stocking with Garterbelt. Avec ses personnages (géniaux au passage, se basant sur des clichés ou des notions simples mais cela participe à mieux cerner leur caractère et ainsi faciliter la comédie) et ses scénarios variés, cet anime sait rester malgré toute chose un divertissement intelligent, réfléchi et au style pleinement maitrisé.

C’est là que j’aime vraiment Hiroyuki Imaishi. Il sait toujours ce qu’il veut faire et y applique toujours un style unique à lui. Et même plus fort, il est capable d’unifier deux styles radicalement différents comme ici dans Panty & Stocking with Garterbelt. Je vous conseille fortement de suivre avec attention ce qu’il va faire dans les années à venir et même plus largement son studio Trigger qui nous a déjà gratifié du très bon Kill la Kill.
Pour revenir à notre anime, Panty & Stocking with Garterbelt possède d’énormes qualités, autant pour son choc des styles culturels que pour d’autres points plus fondamentaux, à savoir la narration, le scénario et la soundtrack. C’est une comédie extrêmement drôle jouant entre codes et références. On y retrouve le meilleur des cartoons américains et le meilleur des anime japonais dans une seule oeuvre et sans bavure. Un tour de force admirable. Et l’ensemble est réalisé avec intelligence. Admirable.
Oui, il y a certainement des défauts dans cet anime. Mais je n’ai pas envie de les chercher. Ni de les trouver. Pas par manque d’objectivité mais par amour de ce genre d’anime. J’apprécie tout particulièrement ces anime qui veulent sortir des sentiers battus, qui veulent explorer des nouveaux horizons sans crainte. Autant sur le scénario que sur le style. Panty & Stocking with Garterbelt est et restera unique en son genre. Car il a voulu faire quelque chose de purement délirant autant dans l’idée que dans la forme. Et il a su (très) bien le faire.
Et c’est à cet instant qu’il faut saluer l’artiste.

Bonus :
– La page Anilist de la série
– La série n’est pas licenciée en France mais trouvable sur YouTube
– Voici d’autres critiques traitant de l’anime avec une vision différente de la mienne avec Néant Vert et sa page Sens Critique.

Et surtout n’hésite pas à laisser un commentaire !


  1. (ici son compte Soundcloud
  2. Super Nana et Dexter à jamais dans mon coeur même si vous m’avez traumatisé <3 
Publicités

2 réflexions sur “Critique – Panty & Stocking with Garterbelt : Anarchy cartoonesque with Imaishi

    • J’ai même vu que tu l’as ajouté en Plan to Watch sur ta page Anilist. Mais regarde le dès maintenant ! On enchaine sans problème les épisodes ! Tu verras ! 😀
      En tout cas je suis content, je voulais montrer au travers de cette critique que cet anime était terriblement intéressant car original et innovant et vu ta réaction cela semble avoir fonctionné !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s