Proveption #9 – Beauté caractérielle

La beauté est une chose agréable. Elle fait entièrement partie de notre monde. La beauté est une chose générale, s’appliquant à tout et à tous. Nous sommes confrontés à son éternel jugement et confrontons nous-mêmes notre environnement à la beauté. Mais cette beauté n’est pas quelque chose de parfait et d’infaillible. Le concept de beauté demande quelque chose de plus qu’une simple apparence séduisante. Et cela, Maxime Planude nous l’explique bien :

La beauté sans la grâce attire, mais elle ne sait pas retenir ; c’est un appât sans hameçon.

La beauté est une chose mais elle est doit réussir à être plus qu’une simple attirance. C’est là qu’intervient l’importance primordiale de la grâce. Cette dernière est une chose qui est moins physique et concret que la beauté pure. Contrairement à elle, la grâce n’est pas le résultat inné d’un soin particulier pris à améliorer son physique mais à améliorer son attitude. Une jolie demoiselle sans manières attirera au premier regard mais elle n’arrivera pas à nous faire garder un quelconque intérêt à sa personne. Dans les cas les plus extrêmes, elle pourrait même être méprisée.
Mais la grâce n’est pas bêtement suivre les codes de la politesse afin de bien se présenter socialement, cela serait même d’une naïveté exemplaire. Non, la grâce est quelque chose de plus proche de la classe que de la bonne tenue. Et avoir la classe revient à avoir du style. Un bon exemple est incontestablement Monogatari Series et, entre autres, son personnage Senjoughara Hitagi. Cette jolie demoiselle est l’une des plus belles définition du mot classe. Subtile et arrogante, elle prend toujours des positions asseyant son propos sur son interlocuteur. Et ça marche très bien. Elle nous envoute, déjà par sa beauté naturelle mais encore plus par ce charme si gracieux qui lui va si bien.
Elle est véritablement une définition de tout ce qui appartient au domaine de la grâce. Un autre exemple très parlant vient de Kill la Kill avec Ragyō Kiryūin qui possède, outre un thème Blumenkraz d’une qualité rare, un style incomparable. Ce dernier correspond à son personnage, à sa grandeur et participer grandement à son charisme exceptionnel. Elle donne une profondeur à Ragyō.

Voici la principale utilité et surtout l’explication de l’importance de cette grâce et de ce style.
La beauté ne peut être quelque chose de simple se résumant à l’apparence physique. La véritable beauté se doit d’avoir un fond. Sinon, elle n’est qu’une façade mensongère et éphémère. Irréelle, la beauté ne sert alors plus à rien. Une jolie fille simplement belle peut nous attirer à elle mais ne saura pas nous retenir bien longtemps. C’est là que la beauté a besoin d’un fond, afin de retenir. Sans cela, elle finira par lasser et elle n’attirera alors plus. Il faudrait donc donner une raison, une origine à la beauté. Comme une beauté intérieure qui irait de paire avec la beauté extérieure, comme une énigme que l’on se plairait à percer. Juste la beauté est quelque chose de bien fade, de bien triste. Il est normal que la beauté puisse attirer mais elle ne saurait retenir par ses simples artifices. Pire, elle n’est pas primordiale. Cependant, sans être indispensable elle reste importante. La beauté extérieure est la meilleure façon de sublimer une beauté intérieure. Mais il faut savoir exprimer sa beauté intérieure. Et c’est là qu’entre en scène la grâce. Elle permet d’exprimer extérieurement la beauté intérieure d’une personne, son caractère. Je pense que c’est une interprétation possible de l’expression “avoir du caractère”. Une personne dont le physique va en adéquation avec son caractère est une belle personne. Pour reprendre l’exemple plus haut de Senjoughara, cette fille est bien plus interessante et en parallèle belle qu’une fille comme Sena Kashiwaza quand elle est en compagnie de la ribambelle de mecs qui sont attirées par sa beauté extérieure. La première sublime son physique en l’alliant à son caractère, créant alors une union beauté extérieure/intérieure. Tandis que pour Sena (hors quand elle est au club mais c’est autre chose), elle ne fait qu’attirer par son physique. Comme habituellement elle cache son véritable caractère, elle n’arrive pas à former le tout que Senjougahra a atteint. C’est de cette manière que nous pouvons apprécier la beauté de certaines personnes.
Notre caractère est une beauté intérieure, notre physique est une beauté extérieure. L’un va sans l’autre mais seul les deux ensembles peuvent devenir magnifiques et former une véritable beauté. Et c’est comme ça que la beauté saura alors retenir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s