Point Otaku #9 – Souriez !

Je n’aime pas quand une personne critique un anime pour son dessin ou ses personnages alors qu’il y a bien des points positifs à souligner pour cet anime. Ce fut le cas de Kill la Kill, anime d’automne ô combien excellent (mais pas parfait certes) qui fut encenser comme il fut démonter. Qualifier même par moments “d’hentai tout public”, je m’attristais de ce jugement assez injuste… Quid alors du fabuleux sous-propos sur le totalitarisme et le port des vêtements ? Et le pauvre a énormément souffert de sa comparaison avec Gurren Lagann.

Tout ça pour rappeler qu’un anime se doit d’être traité individuellement avant tout, sans se rebuter au premier défaut apparent. Il m’était arrivé la même chose avec Watamote, que je trouvais pas très bon mais j’ai préféré le voir jusqu’au fond afin de déceler ses points positifs.
Chaque anime possède son ou ses points forts et c’est pourquoi le nouveau Point Otaku est plus adapté à cette philosophie : il traite chaque anime sur un point précis et non dans une fade généralité.

Wallpaper – Hyouka
Hyouka c’est un Kyoto Animation. Et Kyoto Animation c’est beau. Mais genre en animation ils font des trucs vraiment beaux. Et Hyouka en est pour moi l’une des preuves flagrantes. Je reconnais m’être un peu ennuyer sur la fin mais globalement l’histoire tient la route. Mais ce qui est vraiment le plus plaisant dans Hyouka, ce sont les dessins. Kyoto Animation fait honneur à sa réputation en proposant encore une fois l’une des plus animations de la saison (printemps 2012). Le chars design est très soigné, les décors sont fabuleux mais surtout, surtout, les couleurs mi-fades mi-colorées ajoutent un subtil style à l’ensemble ! Vos yeux vous diront merci à la fin de ses 22 épisodes.

OST – Fuwa Fuwa Time (K-On !)
À la base un sublime Yonkoma mettant en scène ses héroïnes terriblement attachantes que sont Yui, Ritsu, Moi et Tsumugi, la série est plutôt connue pour son adaptation en anime. Réalisée par Kyoto Animation (encore eux), c’est selon moi l’une de leurs dernière grandes créations (soit 2010). Cela donne un tranche de vie très frais et vivant, attachant et surtout drôle. Et c’était beau. Evidemment.
Le plus gros manque du manga cependant était l’absence de musique, impossible pour le format du manga. Dommage pour un manga dont les héroïnes font tout de même parties d’un groupe de musique. Et du coup Kyoto Animation a décidé donc de mettre en musique tout cela. Et ils le font bien.
La musique est vraiment belle, les chansons très bien chantées et viennent parfaitement s’accordées avec l’ambiance globale de l’anime. Et comme si ça ne suffisait pas, il a fallu que les scènes de concert soient vraiment bien faites. Elles sont pleins d’énergie et de vie. Bref, moi j’aime et c’est une des meilleures OST que j’ai pu écouter, autant en tant qu’OST pure que musique pure !

Personnage – Ayase
Oreimo, j’en avais déjà parlé dans ma critique en Septembre dernier. Un anime bon au départ et mauvais par la suite. Mais j’aimerais ici revenir sur l’un de ses personnages qui fut largement bien supporté, si ce n’est adoré : Ayase.
Cette fille, c’est le troisième personnage qu’il manquait à Oreimo. Le troisième personnage qui lui permet un triangle amoureux et surtout de créer une relation lus variée entre les personnages. Mais ce qui fait réellement l’incroyable charisme d’Ayase, ce sont deux ingrédients primordiaux d’un personnage, j’ai nommé le chara design et le caractère !
Certains diront qu’elle possède un caractère des plus classiques, ce qui en un sens est vrai. Mais Ayase est tout de même un mélange tsundere/yandere/kawaii très agréable ! Ses phases de « folie » sont tellement mignonnes à cause de sa tête que tout devient plus agréable. Et ça nous rend tous ultra fan d’elle !

645358-oreimo_2___06__4_

Manga – Nisekoi
Parlons de quelques choses que je n’ai finalement jamais traité dans les Point Otaku, les manga. Commençons par un manga des plus sympathiques que j’ai énormément aimé à lire depuis sa sortie en France : Nisekoi !
Ce manga est assez déroutant au premier abord. Il commence à connaitre un large succès, son adaptation en anime semble plaire malgré quelques défauts majeurs alors qu’à ses débuts, je ne le trouvais simplement pas excellent mais juste sympa. Et pourtant le temps m’a montré mon erreur et Nisekoi semble être bourré de potentiel.
Le scénario en lui-même est classique. Cela se base sur du “Roméo et Juliette” légèrement complexifié. Mais le dessin et la narration de Nisekoi sont TRÈS FRAIS. Oui j’ai beaucoup employé ce terme pour ce Point Otaku mais Nisekoi est réellement quelque chose de rafraîchissant. La narration est simple tout en étant agréablement rythmée et accompagnée de personnages réellement fabuleux. L’histoire use par moments de quelques clichés habituels mais le tout est tellement léger que cela ne pose aucun problème.
Nisekoi est un manga très léger, facile à lire et sans prise de tête mais profite tout de même d’un scénario construit même s’il n’est pas original. Lisez-le, c’est simple et pourtant tellement agréable !

Synopsis : Ichijô Raku est un étudiant comme les autres si ce n’est qu’il est le fils d’un chef d’un clan de yakuzas. Son train de vie quotidien se voit bouleverser lorsqu’il apprend qu’il doit jouer les amoureux avec Kirisaki Chitoge, la fille du chef d’un clan rival. Ichijô se voit contraint de former le couple parfait avec Kirisaki alors que tout les oppose, et ceci devant la fille dont il est secrètement amoureux, Onodera Kosaki.

(Source : Animeka/Par Masatoshi)

Anime – Working
Délirant. Fou. Imprévisible. C’est avec ces trois mots que je caractériserais Working. Cet anime, centré sur un humour total, est l’un des plus déjantés que j’ai eu à voir. Se basant sur certains classiques, Working nous prend à contre-pied à tout moments. L’opening (le premier seulement, je trouve personnellement le second vraiment moins bon) annonce très bien la couleur.
Working se prend très au sérieux sans prendre au sérieux quoique ce soit. C’est de l’illogique pure servant un scénario aussi fondé et simple que fou et incompréhensible. Même l’animation part au second degré avec un style très particulier. Et les personnages y sont tous aussi fous que variés, sans pourtant se répéter ou nous perdre. Seul léger bémol, l’histoire en elle-même (au niveau des relations entre personnages) avance très lentement, ce qui pourrait facilement faire rager certains…
Mais ce n’est qu’un petit détail, Working est un anime rempli de folie à l’état pure qui ne peut que vous faire sourire !

Synopsis : Takanashi Souta est un lycéen qui a une passion pour les petites choses mignonnes. Quand une fille, Taneshima Popla, l’aborde dans la rue et lui demande si il cherche un travail à mi-temps, il la trouve mignonne car elle ressemble à une collégienne, peut-être même une écolière. Mais il se rend compte quelle a un an de plus que lui. Passant par dessus ce détail, il accepte le travail à mi-temps car elle est toute petite et craquante à souhait. Il commence donc à travailler dans un restaurant familial, mais on peut dire que le personnel est unique ici !

(Source : Animeka/Par Jesus007)

Disponibilité des anime/manga cités :
K-on ! sur ADN
Oreimo sur Wakanim
Nisekoi édité par Kazé et diffusé sur ADN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s