Méditation #16 – Solitude sereine

C’est calme d’être seul. On est tranquille, loin de tout bruit et surtout de présence humaine. Sans rentrer dans l’aliénation de tous, je reconnais apprécier énormément la solitude. Par solitude, j’entends ces instants où nous sommes seuls dans un endroit familier ou non, et que personne ne viendra nous déranger d’une quelconque manière.

Le lien est facile à faire avec ma méditation sur la nuit. La nuit, tout le monde dort et celui qui reste éveillé à de fortes chances d’être seul. Et c’est une des raisons qui me fait apprécier la nuit. Et la nuit, je l’appréciais également pour son calme. Cette sensation de paix émotionnelle est obtenue grâce à ces deux ingrédients essentiels que sont la solitude et le calme. Et pour se reposer, ou travailler dans les plus intimes conditions, il n’y a rien de mieux que la solitude.

Quand nous sommes au calme, tout est presque figé. Presque, parce que pas totalement. La nature ne peut se figer, en ville la vie continue autour de nous mais ne nous gêne plus. La solitude nous fait rentrer dans une bulle qui rien ne dérangera. Nous sommes toujours dans le même monde, mais seulement nous devenons parallèle à lui. Ses bruits cohabitent avec nous, tandis que toute présence un minimum étrangère traverse notre regard. Nous pouvons rester là, en toute sérénité.

Une simplicité se crée entre nous et le lieu où nous sommes. Nous appartenons au lieu comme il nous appartient lui-même. Cette relation de confiance perpétuelle, bien qu’elle ne soit qu’entre un humain et un lieu, est primordiale à une solitude harmonieuse. En étant seul, nous ressentirons l’âme de ce lieu, comme les bâtiments abandonnés qui sont chargés d’histoire. Ou des vies qui se déroulent autour de nous avec les passants. Si l’instant est partagé avec une tierce personne – car oui solitude ne rime pas avec être totalement seul, nous pouvons être avec une personne qui nous est chère – alors la complicité de l’instant sera parfaitement partagée. Les deux personnes ressentiront les mêmes choses et ce dans un cadre harmonieux et serein.

Mais ce que l’on pense être un moment de calme formidable ne serait pas en réalité qu’un voile que nous posons sur une vérité bien plus cruelle ? Et si nous apprécions la solitude parce qu’elle permet de fuir la société justement ? Puisque la solitude nous met en parallèle avec cette dernière, il est logique de s’y engager pour ne plus avoir affaire avec le monde. Certes oui, la solitude peut s’interpréter ainsi mais au lieu d’une fuite, il faut plutôt la concevoir comme un endroit où l’on peut partir se réfugier pour prendre repos et se réparer des maux de la société. Une solution à un stress quotidien trop intense, c’est là la plus grande utilité de la solitude.

Et apprécier la solitude n’est donc pas un mal en soi, bien au contraire.

Publicités

5 réflexions sur “Méditation #16 – Solitude sereine

  1. Bonjour !
    Ça fait un moment que je suis ton blog même si je n’avais encore jamais laissé de commentaires… En tous cas j’aime beaucoup tes articles et la façon dont ils sont écrits, ils sont très beaux et super intéressants. Je n’accroche pas toujours entièrement à ce qui est dit, surtout dans le rapport à la solitude, mais c’est vrai que c’est un sujet vraiment très personnel. En tous cas je les trouve géniaux !
    Bonne continuation Gaeko !

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup et désolé de te répondre si tardivement ! Et justement, quand tu dis ne pas être toujours d’accord avec mes propos je t’invite à monter sur le ring et à nous péter la gueule à commenter et ainsi nous faire savoir ton avis et ton point de vue en lançant un petit débat sur la question ! De cette manière j’ai plus de commentaires mais surtout cela nous permet à tous de réfléchir encore plus à chaque thème et idée. Voilà voilà. 😀

      J'aime

  2. Bonjour Gaeko,

    J’espère que tu vas bien !

    Première fois que je passe sur ton blog je crois. J’ai bien aimée ce petit texte, qui représente assez bien mon goût pour la solitude. Ce qui peu sembler contradictoire puisque j’ai du mal à dormir seule, mais je me rend compte que même accompagner parfois je dors mal. Du coup, j’aime être éveillée la nuit pour travailler ou autre. Je me sens bien, ainsi je dors mieux le jour. Est-ce qu’on pourrait dire que je vis comme les vampires? Pourquoi pas. 🙂

    Bonne continuation. ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s