Point Otaku #8 – Nouvelle saison

Peu à peu, l’hiver laisse sa place au printemps. Et les anime de la saison d’hiver se terminent eux aussi peu à peu. Mais contrairement à notre hiver français, les anime japonais auront été (bien) moins fades. Je pense notamment à une seconde saison de Silver Spoon très intéressante ou encore au très controversé mais néanmoins très bon Kill la Kill.
Et c’est aussi le moment pour le Point Otaku d’évoluer avec une nouvelle formule. Maintenant, je ne parlerais que d’un seul anime par mois mais, en contrepartie, je traiterais en plus de trois autres sujets. Une série de wallpaper avec une légère description pour égayer vos écrans, un morceau sélectionné dans la soundtrack d’un anime, un personnage décrypté, voilà ce qui vous attend à présent chaque mois !

Point Wallpaper – Oregairu
J’ai pris un wallpaper que je trouve personnellement assez beau. Oregairu, tranche de vie que j’avais plusieurs fois évoqués dans ma critique de Watamote, est assez banal dans son genre. Un héros rencontrant une héroïne et qui vont ensemble évoluer dans leur mentalité et ce tout au long de multiples péripéties. De plus, l’animation est certes assez belle mais ne va pas plus loin. Quelle ne fut pas ma surprise alors en découvrant qu’il existait de si beaux wallpaper de cet anime. Sobre mais coloré, ces wallpaper conviennent parfaitement au style des personnages. Certains n’aimeront surement pas ces couleurs pastels, mais si vous cherchez un fond d’écran avec des couleurs qui ne contrastent pas trop avec votre système, c’est un genre idéal pour vous !

Point OST – Blumenkraz (Kill la Kill)
Passons à l’OST. Et une très belle je vous prie. Blumenkraz, thème de la mère de Satsuki, est très représentatif de la soundtrack de Kill la Kill.
Commençons par parler du thème en lui-même. Les paroles sont en allemand et sont couplées à un électro assez particulier, très envoutant, ce qui correspond parfaitement à Ragyo Satsuki. Personnage n’apparaissant au bout d’une dizaine d’épisodes, laissant planer le mystère autour de son rôle ainsi que de ses intentions. Avec pour seule caractérisation la vague de lumière qu’elle semble générer et … ce thème. Et c’est grâce à ce dernier que Ragyo gagne une grande partie de sa splendeur. Un thème est très important dans un anime et Kill la Kill en est le parfait exemple. L’ost a été parfaitement travaillée et il en résulte l’une des soundtrack les plus agréables à écouter.
C’est pour cela que je présentais Blumenkraz comme un morceau représentatif de toute l’ost de Kill la Kill. Une OST très largement agréable à écouter, tout en s’orchestrant assez bien avec l’effet désiré. Il y a d’autres exemples flagrant de ces effets poussifs de la soundtrack, notamment Inuka3l ou KiLL a KiLL qui son soigneusement jouées. Du coup, Kill la Kill possède une soundtrack de qualité, qui claque énormément dans nos oreilles afin de jouer au mieux le rôle d’une soundtrack : intensifier un anime.

Point Personnage – Mako Mankanshoku (Kill la Kill)
Je sais, ceci est assez redondant avec le Point OST. Je lève mes bras vers le ciel en croisant mes poignets, je laisse échapper un léger cri sur un fond de chanteuse d’opéra et m’élance dans un discours meublé de mimiques et autres gestes appuyant mon discours.
Oui, c’est bien ici la méthode Mako. Et cette jeune fille est en train de devenir une légende culte pour ceux visionnant Kill la Kill. Mako, c’était au départ une fille que Matoi sauvait et qui alla donc la suivre. Nombreux au début craignons (dont moi) qu’elle ne devienne qu’une simple gêne en plus d’agacer par son hystérie. C’est le contraire total qui est arrivé.
Mako, c’est certainement l’un des personnages le plus abouti (si ce n’est le plus) de tout l’anime. Déjantées, hystériques, amusantes mais sérieuses quand il faut, elle est parfaitement bien dosée pour détendre l’atmosphère tout comme elle sait retourner la situation. Elle est d’autant plus importante qu’elle est la seule amie “humaine” de Matoi.
Certes, Mako est un personnage assez cliché sur certains aspects mais ses mimiques et ses discours d’opéra la rendent unique. Elle et son caractère de cancre assumé font d’elle un personnage extrême, s’embarquant toujours dans n’importe quoi. Mako est totalement adorable pour cette stupidité naïve et simpliste, et beaucoup ont dû apprécié (aussi peu logique soit-il) la fin de l’épisode 22…

Point Anime – Log Horizon
Je déteste Sword Art Online. Je l’avais déjà brièvement dit dans le Point Otaku de Janvier. Je trouvais que beaucoup de choses étaient raté, autant en tant que “on fait un truc dans un jeu vidéo” que l’anime en lui-même. Et quand j’ai entendu parler de Log horizon, un SAO-like par excellence, je me suis demandé ce que cela pouvait donner. Bref, si l’idée même d’un anime dans un jeu était mauvaise.
Et il en ressort que non. Non, l’idée peut même être très bonne et Log Horizon en est la parfaite preuve. L’aspect MMORPG est très intelligemment adapté, ne s’ennuyant pas d’aspects comme “tu meurs c’est pour de vrai” mais est plus subtil. Beaucoup d’autres points (les guildes, les combats ou encore la vie dans ce monde) sont traités astucieusement et avec maturité. Alors que Sword Art Online traitait le jeu-vidéo de manière brute et concrète, Log Horizon a opté pour un mélange astucieux, mêlant langage d’un jeu à celui des anime classiques.
Ce subtil mélange gomme ainsi un des défauts majeurs de Sword Art Online. Même si Log Horizon n’est pas sans défauts, notamment dans ma narration qui est assez simpliste pour un shonen, mais possède assez de sous-propos et d’idées nouvelles pour que l’histoire se souvienne de lui !

Disponible sur ADN

Synopsis : Célèbre MMO, Elder Tale annonça une nouvelle mise à jour à venir. Lorsque cette dernière fut appliquée, les personnes se connectant au jeu devinrent incapables d’en sortir. Prisonnier de ce monde virtuel, Shiro est un habitué de l’univers et est connu comme étant l’un des meilleurs enchanteurs. Avec deux de ses amis qui l’accompagnent, Akatsuki et Naotsugu, il s’apercevra que la mort n’est pas punitive car n’entraînant aucune conséquence dans le monde réel. Toutefois, entre les nouveaux monstres issus de la mise à jour et les autres joueurs mal intentionnés souhaitant profiter de la situation, le danger ne cesser de rôder autour d’eux tandis qu’ils explorent le monde dans l’espoir de trouver un moyen de s’échapper.

(Source : Animeka/Par Syaoran)

Disponibilité des anime cités :
Oregairu sur ADN
Kill la Kill sur Wakanim
– Log Horizon sur ADN

Publicités

2 réflexions sur “Point Otaku #8 – Nouvelle saison

  1. Bon ben je sais quel anime je vais voir ce mois ci ( enfin il va durer une semaine avec moi ) et la nouvelle version du point Otaku a des bons et des mauvais coté : Déjà tu parles d’un aspect plus vaste que les animés mais pour que ce soit parfait parle de manga aussi, et maintenant tu expliques plus vraiment les choses de l’anime que tu n’aimes pas.
    Bonne continuation 😉

    Aimé par 1 personne

    • Je te remercie de ton commentaire, le prochain améliorera encore cette formule que je bidouille encore un peu. Avec pourquoi pas parler à l’avenir de bien plus des mangas ! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s