Proveption #3 – L’importance de l’hiver

Ma saison préférée ? Sans aucun doute l’hiver. Mais notre hiver 2014 semble très triste. La neige y est absente et c’est fort dommage. Mais bon, profitons tout de même de l’absence de ces insupportables insectes afin de nous détendre.

Je trouve que l’hiver possède une beauté introuvable dans les autres saisons. Une beauté unique, se traduisant notamment par le calme et le repos. Et même si l’hiver peut se traduire comme saison de la mort, une citation de François Maynard semble s’accorder plutôt avec mes pensées.

L’hiver de ta vie est ton second printemps.

Pour parler de ce proverbe, voyons déjà ce que représente l’hiver dans la vie. Depuis toujours l’hiver est représentative de froid, donc de mort. Autrement dit, l’hiver est la saison représentant les périodes tristes de notre vie. Naturellement d’ailleurs, puisque l’hiver est froid et que la nature disparait dans un profond sommeil avant de se réveiller au printemps.

Mais l’hiver est-il réellement si morbide que ça ? Je ne le pense pas, et ce proverbe vient m’affirmer dans mon idée. Certes l’hiver est une saison froide et triste, mais cette saison ne se résume pas à ça.

Il faut penser aussi que ce froid hivernal nous permet de faire d’autres choses. Il nous empêche de sortir, nous permettant alors de rester chez soi au calme. Ce qui pour certains semblent un mal, n’est en réalité qu’un bien. Car au travers de cet arrêt temporaire, nous pouvons prendre plus de temps, et ce plus calmement. Nous pouvons alors penser tranquillement à de multitudes de choses, afin de méditer sur divers sujets nous tracassants. Et au travers de ces réflexions, nous gagnons en maturité. De ce fait, nous sortirons grandis au printemps.

Mais cette croissance ne se fait pas au printemps, non non, mais bel et bien en hiver. Nous murissons nos pensées en hiver avant d’en ressortir donc grandi à la saison florale. Qui sera donc le passage à l’acte. Pour moi, les saisons devraient être classées ainsi : le printemps correspondrait à la (re)montait, l’été à notre apogée, l’automne à notre chute puis l’hiver, enfin, serait toute la réflexion sur notre chute, suivie de notre croissance morale. Au final c’est bel et bien l’hiver la saison la plus importante. Car sans elle il n’y aurait pas nos autres saisons de la vie, nécessitant chacune les apprentissages de l’hiver.

Au final, l’hiver ne se résume pas à une saison morte. L’hiver est une saison de repos et de calme surtout. Nous chutons en automne et apprenons alors en hiver. L’hiver est rude mais nous rend ainsi plus fort alors que la chute automnale est inévitable, à l’image des feuilles mortes tombant inévitablement au sol. Si chez l’homme la réflexion est une chose des plus importantes pour l’aider à avancer, alors l’hiver est sans aucun doute la plus importante de toutes les saisons. Et bien plus qu’une saison de la mort.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s