Point Otaku #1 – It’s summer!

Ici il fait chaud, du moins là où je suis. Et la piscine qui se trouve à 10 mètres de moi ne me fera pas regretter le printemps difficile que nous avons eu.

Bien, maintenant que je me suis attiré la haine de toutes les personnes désespérant de ce soleil de plomb, nous allons pouvoir commencer ce premier Point Otaku ! Petite présentation rapide, le Point Otaku est simplement un “rendez-vous” mensuel où je présenterai, au moins pour commencer, trois anime que je recommande fortement sans en faire de critique.

Ce mois-ci j’ai choisi trois anime qui sont en cours de diffusion, les vacances sont l’occasion de suivre sagement les épisodes comme nos confrères Japonais !

Love Lab

Surement mon (petit) coup de coeur de cet été. Cet anime rassemble tout ce que j’aime : des personnages mignons, une histoire originale et surtout une ambiance débordant de bonne humeur !

De plus, les amoureux du yuri (pas le porn, le vrai. Les connaisseurs sauront de quoi je parle) seront comblés, surtout avec l’opening que je salue pour sa grande qualité, surtout musicalement !

Ce qui rend si agréable cet anime, c’est son habitude à se moquer totalement (mais gentiment) des règles des shojo classiques. Bref, c’est l’anime parfait pour se mettre de bonne humeur !

Synopsis : Le collège pour filles Fujisaki est réputé pour être fréquenté par des jeunes filles distinguées et de bonne famille. L’assistante de la présidente du conseil des élèves, Riko, surnommée « la Sauvage », est un garçon manqué effronté et espiègle. La présidente du conseil des élèves, Maki, surnommée « la Princesse de Fujisaki », est brillante, mignonne et pleine de vertus, et suscite l’admiration de ses camarades. Nous suivons leurs aventures, ainsi que leurs tentatives (plus ou moins fructueuses) de découvrir le secret de l’amour…

(Source : Crunchyroll – Également diffuseur )

Dangan Ronpa

Outre le fait que cet anime possède un nom d’une longueur incommensurable pour nous pauvres français (ceci est l’abrégé) il n’est pas moins agréable à regarder.

Je dois vous avouer, la bonne humeur doit être un peu oubliée avec lui. Certes le stress pour le héros n’est pas réellement présent, mais l’anime joue alors la carte du suspense autour de la simple question «Qui est coupable ?» très bien jouée.

Ajoutez-y le style graphique de l’anime respectant grandement le jeu éponyme, dont il est l’adaptation, ainsi que ces petites phases stylisées jeux vidéo ou les punitions qui arborent là un style que je trouve on ne peut plus convenu pour ces scènes.

Synopsis : L’académie de l’espoir, une académie où les meilleurs éléments du Japon se réunissent pour étudier ensemble. Représentants à eux seuls l’espoir de la nation pour le futur.

Naegi est un jeune lycéen qui rentre dans cette académie grâce à un tirage au sort, devenant ainsi le “Super Duper High School Level Lucker”. Mais alors qu’il rentre dans l’académie il finit par se demander si sa “chance” n’était pas plutôt de la malchance. En effet, enfermer avec 14 autres prodiges, parmi lesquels la super idole, le super biker ou encore le super programmeur, par un mystérieux ours en peluche qui dit être leur principal, ils ne peuvent plus sortir de l’académie. Le seul moyen de s’échapper ? Tuer un de leur nouveau camarade de classe sans se faire accuser du meurtre par les autres.

(Source : animeka/Par ZEL – Non licencié en France)

Silver Spoon

Ah celui-là je l’attendais… Étant grand fan de FullMetal Alchemist, autant pour le manga que ces deux adaptations anime, j’attendais avec impatience l’adaptation anime du nouveau manga de Hiromu Arakawa…

Je préviens tout de suite : l’histoire est radicalement différente. Oubliez Homonculus et autres histoires d’alchimies, ici on se retrouve dans une ferme-école! En réalité, on y retrouve tout ce qui a fait le succès de FullMetal Alchemist: un dessin très beau, aussi bien dans le chara design (il est plaisant de rechercher des similitudes avec ceux de FullMetal Alchemist) que dans les décors, ainsi qu’une histoire pouvant paraitre banale mais tellement agréable et originale au final. Ah et n’oublions pas les personnages qui sont juste sublimes !

Ce n’est pas un mauvais point, parce qu’il est très dur après FullMetal Alchemist de faire mieux tellement c’était déjà parfait. L’histoire se renouvelle au contraire grandement, alliant toujours aussi bien sérieux et humour.

Et faites attention, c’est un anime qui donne assez facilement faim !

Synopsis : Alors qu’il aurait pu tenter de rejoindre une grande école, Yugo Hachiken décide de s’éloigner le plus possible de sa famille et intègre finalement l’établissement Ooezo dont l’enseignement est basé sur l’agriculture. Habitué au monde urbain, celui-ci va se retrouver dans un environnement totalement inconnu et, si les travaux intellectuels ne lui poseront pas de soucis, les travaux pratiques vont se révéler être une toute autre affaire. Entouré de ses colocataires étant, pour la plupart, enfants de fermiers, Yugo essaiera alors de vaincre ses préjugés tout en réfléchissant à son projet d’avenir.

(Source : animeka/Par Syaoran – Licencié par Wakanim )

Publicités

6 réflexions sur “Point Otaku #1 – It’s summer!

  1. je n’ai pas vu love lab
    concernant danganronpa, je ne suis pas du même avis, c’est un anime que je trouve incroyablement poussif et plus que scolaire, j’ai l’impression que c’est une resucée d’Ace Attorney et de 999 en beaucoup moins bon… une adaptation qui hurle à chaque plan « regardez-moi je suis une adaptation de jeu » alors que le format anime s’y prête très mal (je ne vais pas digresser mais grosso modo un anime pour moi c’est du mouvement avant tout, pas une succession de dialogues avec bouches qui s’ouvrent et se ferment – et c’est un fan de GitS SAC qui te parle), feat. 15 personnages (je n’en ai retenu absolument aucun à part le héros tout à fait impersonnel et sa copine qui n’apparaît que très peu), un système d’enquête pas convaincant du tout (« regardez ça c’est les indices tac tac tac bon pas que ça à foutre y’a le procès ok »), et une ambiance qui n’est jamais justifiée (« bon alors on pose un lapin, et le lapin il a une face sombre, parce qu’il est DAN GE REUX wouuuh, et son but c’est le désespoiiiir, on sait pas trop pourquoi mais bon ok »), encore une fois c’est à des lieues d’un jeu comme 999, que je te recommande grandement au passage
    agréablement surpris par Silver Spoon, une véritable bouffée d’air reposante et qui donne le sourire, une bonne vieille tranche de vie comme on les aime, remplie de personnages sympathiques, un cadre original, un caractère de fraîcheur, etc.

    je trouve l’été beaucoup trop indigent, j’en retiens silver spoon, la 3ème saison de genshiken (qui est un chouïa en dessous des autres), et… c’est tout 😮
    l’automne s’annonce bien plus fourni avec kuroko s2, ippo s3 (il faudrait que je rattrape mon retard sur ippo), ace of diamond, kill la kill ; et l’hiver a déjà space dandy

    J'aime

    • Love Lab, ne regarde pas. Moi j’ai beaucoup apprécié mais je ne pense pas que ce soit le genre d’animé qui te plaise.
      Après, appréciant Dongan Ronpa, je vais le défendre même si ce que tu dis est vrai. Ok on a beaucoup de dialogues et les enquêtes pas très poussées (c’est pas Détective Conan qu’on regarde aussi) mais ces deux points sont largement compensés (pour ma part) par l’ambiance « madness » totalement géniale, et dont je suis très largement fan, ainsi que le style graphique qui respecte largement le jeu, doit faire jouir par ailleurs les fans, et surtout qui est également très sympa à mon gout. Après c’est sûr que ça ne vole pas haut, mais il n’en est pas moins un animé très appréciable et de bonne facture!

      Silver Spoon: je vais être honnête moi je ne suis pas surpris. En grand fan de FMA, j’attendais beaucoup d’Arakawa pour son second manga et je ne suis pas du tout déçu! Comme je l’ai dit dans mon post, on y retrouve toute la bonne recette de FMA mais dans un cadre tout à fait autre. ET C’EST PARFAIT!

      J'aime

      • (pas de méprise, je ne te retire pas le droit (ni à quiconque) de passer un super moment devant ces anime, moi aussi j’aime regarder ces séries et c’est pour ça que j’apprécie une discussion à leur sujet, le cas échéant je ne serais pas venu commenter cet article ^^ )

        honnêtement je crois que je suis capable d’apprécier tout type d’anime, tant qu’il répond de manières pertinentes à des exigences de fond (pourquoi je réalise un anime, qu’est-ce que j’ai envie d’y trensmettre) et de forme (technique, art, narration, personnages, etc.), c’est pour ça que je n’ai absolument aucun problème avec des tranches de vie comme Minami-ke (qui décrit très bien les rapports entre frères et soeurs (fond), à l’aide d’excellents personnages, technique très honnête, etc. (forme)) et que j’apprécie grandement un show de mécha à la Gurren Lagann (fond bien plus subtil qu’il ne paraît aux premiers abords : éternelle lutte entre les progressistes et les réactionnaires ; forme chiadée à tout point de vue : technique, direction artistique, personnages…)

        concernant danganronpa, je partage ton affection pour le character-design stylisé qui permet de différencier au moins physiquement les protagonistes (même si au fond ça ne sert pas à grand chose vu qu’on a pas le temps de faire connaissance) ; je continue l’aventure parce que j’ai toujours eu un faible pour ce type d’intrigues, mais sans grande conviction. Si tu veux une excellente série policière (qui s’est néanmoins débarrassée de ce que tu appelles « l’ambiance madness » parce que ça lui sied bien mieux d’un point de vue scénaristique), je te conseille Ghost in the Shell: Stand Alone Complex, qui fait d’ailleurs partie de mes anime préférés tout simplement. Si tu es prêt à tâter du visual novel anglois sur DS, je re-recommande 999, qui lui est un vrai survival.
        Et il me semble que tu n’as pas encore vu Death Note, je me trompe ? fonce au lieu de te taper les dernières sorties du moment, ça devrait te plaire bien plus dans (pour BEAUCOUP simplifier) le même type de fil rouge que Danganronpa, mais bien plus adapté au format anime, et beaucoup plus agréable à suivre.

        pour Silver Spoon, je t’avouerais que je ne vois pas le rapport avec FMA, hormis l’humour d’Arakawa peut-être ?
        tant qu’on parle de ça, dans ton article tu dis que l’histoire est banale, mais pas du tout! on n’en voit pas souvent, des anime se déroulant à la campagne!

        (moi, « tueur d’anime » ? tu me sur- ou sous-estime grandement, je suis très bon public, et loin d’être sévère/aigri/désabusé/blasé 😮 )
        (cette réponse est tellement longue, doit être tellement mal écrite (au vu de l’heure, je m’en excuse) et doit paraître tellement arrogante (même si ce n’est pas du tout mon intention, je peux te l’assurer) que je t’autorise à n’y répondre qu’en partie)

        J'aime

        • Justement, Love Lab fait parti de ce genre d’animé où il n’y a pas vraiment de fond (ou toi tu en verras un quand même) mais qui est très appréciable pour ses autres points (humour, ambiance, originalité de l’histoire…)

          Pour Dongan Ronpa, on est d’accord pour dire que c’est un animé cool, très agréable à regarder mais qui ne va pas plus loin (ne pas faire connaissance avec les personnages est triste mais inévitable, déjà au nombre d’épisodes et surtout pour le style de l’histoire: tout le monde meurt).
          Et rassure toi, je n’ai certes pas vu (et je ne compte pas le voir dans l’immédiat) mais j’ai au contraire LU Death Note! Et je sais autant que toi la tension et le suspense d’une subtilité exceptionnelle que ce manga a mis en place. (Death Note est chez moi parmi mes références en terme de scénario)

          Silver Spoon: l’humour oui, mais aussi quelques détails dans le chara design ou simplement le dessin. Mais aussi on est ici dans un slice of life (banale dans le sens vie d’un lyéen ect… mais oui très originale au final) et ça me rappelle un petit peu l’ambiance de FMA quand il avait lui aussi des phases «  » » » »slice of life » » » » » (comme quand il revient dans son village natal). Tout est une histoire d’ambiance qu’apparemment Arakawa maitrise à la perfection. (j’ai eu la même sensation en lisant Hero Tales)

          (mais oui cher ami, toi qui sait ô si bien trouver les défauts des animés que je visionne! Parce que pour Dongan Ronpa je n’en voyais pas vraiment, et vraiment pas ceux que tu as dit même s’il s’avère que tu as raison! )

          J'aime

  2. my bad pour death note!
    okok pour silver spoon, je maintiens qu’il s’agit de visées somme toute différentes (dans fma c’est un développement de l’intrigue et de l’univers, dans silver spoon l’attention est portée sur le fait lui-même (comme dans toute tranche de vie tout compte fait)) mais bien vu!
    Je n’ai pas lu Hero Tales, comment se présente-t-il ? il me semble qu’arakawa s’occupe exclusivement du dessin, je me trompe ?

    J'aime

    • Oui elle n’est en charge que du dessin et il fait que cinq tomes, mais déjà on sent bien son style dans le dessin (normal en même temps xD) mais je ne sais pas les limites qu’elle avait dans ce manga donc peut-être qu’elle proposait des trucs dans l’histoire et quelle ajoutait de petites touches…
      Ou peut-être je dis juste n’importe quoi aussi x)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s